PROTOTYPE CANOPEA, LAUREAT DU SOLAR DECATHLON EUROPE 2012 - Grenoble (38)

« Le confort de maisons individuelles dans un milieu urbain dense ».

Lauréat du Solar Decathlon Europe, à Madrid, en 2012, Canopea est d’abord une aventure : celle de la team Rhône-Alpes, qui a rassemblé 80 étudiants, l’équipe enseignante et des chercheurs pour réaliser un prototype d’habitat à énergie positive.

« Nous avons construit pour la compétition les deux derniers niveaux d’un projet de bien plus grande envergure : une nanotour, concept de maisons superposées, une par étage, dans lesquelles on retrouve les avantages des logements individuels, explique Maxime Bonnevie, Architecte, Coordinateur de projets R&D Habitat et Ville durables et Project Manager de la team Rhône-Alpes. Chaque habitation dispose de 360° d’ouverture sur le paysage, d’un contact direct avec la nature ». Au sommet, une terrasse panoramique propose un espace collectif, pour partager équipements et temps de convivialité.

Le bois est le matériau dominant de l’ouvrage. Habillant la structure métallique, il a été choisi « pour sa matérialité et le design du bâtiment », mais aussi parce qu’il est « le matériau qui a la plus faible empreinte carbone ». En bardage, mais également pour les coursives et la terrasse, l’équipe a opté pour du frêne traité par haute température. « Il répondait aussi bien aux prérequis environnementaux – bois local, 100% naturel, durabilité -, qu’au niveau attendu de résistance de l’essence. D’un point de vue esthétique également, la couleur se patine naturellement, prenant une teinte grise homogène ».

Installées sans fixations visibles, les lames en frêne THT « ont été mises en oeuvre très facilement par l’équipe d’ingénieurs et d’étudiants ». Plus fragiles en platelage en raison du procédé de chauffe, elles réclament rigueur et vigilance en pose. Toutefois, « elles ont déjà résisté à quatre montages et démontages, ainsi qu’aux quelques 10 000 visiteurs qui ont foulé les planchers ! ». Le prototype Canopea, installé à Grenoble, est en effet devenu le pavillon d’accueil du quartier de la Presqu’Ile, où « il est utilisé comme un véritable outil de sensibilisation aux questions d’habitat durable ».

thumb Canopea 1 sdeurope

Crédit photo : Maxime Bonnevie

Promouvoir des matériaux locaux

Aux critères de la compétition et des réglementations, ont été ajoutés ceux, spécifiques, du  contexte et de l’habitat en région Rhône-Alpes : ressources naturelles, contraintes géographiques et urbaines, économie, modes de vie des habitants et différences culturelles.
L’équipe « est très attachée à l’emploi des matériaux locaux. L’innovation passe également par une meilleure  compréhension des techniques du passé, des procédés qui ont fait leurs preuves ».

thumb Canopea 2 sdeurope

Crédit photo : Maxime Bonnevie

Un outil de sensibilisation à l’habitat durable

Le prototype propose un habitat de 68 m2, un espace collectif de 144 m2 et une coursive de 50 m2. Il est installé dans le quartier de la Presqu’île, à Grenoble, qui concentre les grands centres de recherche et s’ouvre à une plus grande mixité de bâtiments. Accessible au grand public, Canopea fait l’objet d’une exploitation scientifique dans le cadre d’un programme de R&D.

thumb Canopea 5 ensag-gaia-ines

Crédit photo : Maxime Bonnevie

Des étudiants mobilisés dans une compétition internationale

Le Solar Decathlon Europe, compétition universitaire, fait concourir 20 équipes internationales pour concevoir un habitat d’une centaine de mètres carrés entièrement autonome et fonctionnant exclusivement à l’énergie solaire. La team Rhône-Alpes est portée par l'ENSAG, l’INES et les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau. Elle est soutenue par une soixantaine d’entreprises et d’institutions.